L’histoire du musée

1961

Le musée de la marine de Loire voit le jour en 1961, à l’initiative de Claude Lemaître, alors maire de Châteauneuf-sur-Loire, et d’André Bezançon, architecte honoraire et président du syndicat d’initiative.

 

Officiellement fondé le 16 octobre 1961 par délibération municipale, le musée bénéficie d’un prestigieux comité de parrainage.

 

Réuni par Claude Lemaître, ce comité est présidé par Maurice Genevoix, écrivain et secrétaire perpétuel de l’Académie Française.

 

Ce comité soutient les débuts du musée.

 

Les prêts et les dons de collectionneurs privés – notamment de descendants de mariniers – et d’institutions publiques permettent d’ouvrir une première salle à l’entresol de l’hôtel de ville, le 10 juin 1962.

histoire-ok

1963-1984

Dans le sillage du tout nouveau musée, la Société des Amis du musée de la marine de Loire est fondée le 15 novembre 1963. Elle va gérer le musée jusqu’en 1984.

 

La ville prend ensuite le musée à sa charge.

 

Vers 1990, les exigences de conservation et d’accueil du public imposent le déménagement du musée.

Bâties à l’extrême fin du 17e siècle sur le modèle des écuries royales de Versailles, les anciennes écuries sont choisies pour y accueillir le nouveau musée.

Celui-ci va rejoindre le centre de documentation installé dans les écuries depuis 1985.

5

1995

Un concours est lancé en 1995. L’architecte Philippe Prost, spécialiste dans la restauration d’édifices anciens, est alors désigné.

Son programme architectural est fondé sur le respect de la structure originelle des écuries, classées monument historique depuis 1927, et la mise en valeur des espaces intérieurs.

 

La scénographie, résolument ethnographique, évoque la marine de Loire et les modes de vie des mariniers.

 

L’entrée est conçue à l’image d’un hall d’embarquement, avec un espace de repos traité comme un pont de bateau. Le public découvre ensuite, dans la nef principale, le moulage de la coque d’un bateau, un chaland au mât incliné qui semble passer sous l’arche d’un pont.

 

La mezzanine placée sous les arcades de brique et de pierre évoque quant à elle, l’architecture d’un quai avec ses marchandises en attente de chargement. L’étage sous les combles, plus intime, recrée dans de petites cellules l’univers propre à la vie des mariniers à terre, ainsi que les activités riveraines du fleuve.

 

Face à la mairie, le musée est situé à l’entrée d’un magnifique parc à l’anglaise, conçu entre 1821 et 1832 par le botaniste Huillard d’Hérou.

Ce cadre agréable, accessible librement, offre aire de jeux, espace de pique-nique et lieux de promenade jusqu’à la Loire et le port de Châteauneuf.

travaux2